HQ Blog The Ultimate Projectmanager Header

Agile, Scrum, Waterfall ou PRiSM : dans le domaine des méthodes de gestion de projet, chaque manager a ses préférences. Mais bien choisir revient aussi à peser le pour et le contre, selon les spécificités de votre besoin. Nous vous proposons ici un petit aperçu, afin que vous puissiez décider quelle approche vous convient le mieux.

En savoir plus sur la gestion de projet.

1. Méthode agile : la flexibilité avant tout

Foto

1. Méthode agile : la flexibilité avant tout

Qu'est-ce que la méthode agile ?

C’est quoi agile ? Comme son nom l’indique, c’est un mode de collaboration dynamique qui vous permet d'anticiper rapidement la mise en place d’éléments imprévus. L’arrivée de nouveaux livrables ou de demandes de modification ne sont plus un souci, même s'ils apparaissent tardivement dans le projet.

Pourquoi travailler en mode agile ?

L'objectif de la méthode agile est de répondre avec souplesse aux besoins et aux exigences des clients. En travaillant constamment sur de petites sous-tâches que vous réalisiez progressivement, vous améliorez leur satisfaction. C'est une approche utile dans le cadre des petits projets, peu sujets à des variables inconnues qui pourraient entraver leur avancement.

Quand travailler avec la méthode agile ?

La méthode agile est souvent appliquée dans le cadre du développement de logiciels, mais aussi de produits dont l’innovation doit être rapide. Elle est également populaire dans le domaine du marketing où elle permet de faire des ajustements rapides, tout en menant parfaitement aux objectifs.

2. Scrum : une succession de sprints

Qu'est-ce que Scrum ?

Qu’est-ce que la méthode Scrum ? Le mot scrum vient en fait du rugby, se traduisant par “mêlée” : il s'agit d'une manière de reprendre le jeu après une faute mineure. En gestion de projet, cette approche se base sur la méthode agile, composée de sprints courts et successifs au cours desquels des tâches claires sont définies en permanence.

Pourquoi utiliser Scrum ?

L’avantage de la méthode Scrum est qu’elle rend la gestion de projet moins complexe. En outre, elle permet d’opérer des changements en douceur et, par conséquent, d'améliorer la qualité d'un produit étape par étape. Le schéma est également clair : de courts sprints qui se succèdent.

Quand appliquer la méthode Scrum ?

Comme la méthode agile, la méthode Scrum est principalement utilisée dans le développement de logiciels. Vous pouvez également l'appliquer à l'organisation d'événements, ou à d'autres secteurs qui sont souvent combinés à des objectifs et à des résultats flexibles.

2. Scrum : une succession de sprints

SEO illustrations Project 21

La méthode Waterfall : des phases de projet sans chevauchement

SEO illustrations Project 19

La méthode Waterfall : des phases de projet sans chevauchement

Qu'est ce que la gestion project Waterfall ?

La gestion de projet Waterfall, autrement dit en cascade, est une méthode projet dont l’approche est linéaire. Ce nom fait référence au flux suivi : la phase suivante ne commence que lorsque la précédente a été menée à bien. Il n'y a donc pas de chevauchement d’étapes.

Pourquoi miser sur une gestion de projet Waterfall ?

L'avantage de ce modèle est qu'il est clair et facile à utiliser : chaque tâche doit être réalisée selon un délai bien défini. Il est toutefois plus difficile d'apporter des changements en cours de projet avec cette approche, ce qui rend la méthode moins flexible.

Quand appliquer la méthode Waterfall ?

La méthode Waterfall convient parfaitement aux projets qui nécessitent une approche très structurée. Notons par exemple les domaines de la construction ou de la production. Les ajustements sont souvent coûteux dans les projets de ce type, faisant qu'ils ne sont généralement pas nécessaires.

Méthode gestion de projet : une vue d'ensemble

Outre les trois méthodes de gestion de projet principales que nous venons de décrire, il existe bien sûr d'autres moyens de conduire votre projet. Voici un bref aperçu de vos possibilités.

  • Le PMBOK, édité par le PMI

    Le Project Management Institute (PMI) est une organisation responsable de la certification de la gestion de projet et des normes. Il est l'éditeur du PMBOK : abréviation de "Project Management Body Of Knowledge", ou Guide du Corpus des Connaissances en Management. Cet ouvrage rassemble les processus, les meilleures pratiques, la terminologie et les directives généralement admises dans le domaine.

  • La CPM ou méthode du chemin critique

    La Critical Path Method, ou CPM, fonctionne dans le cadre de tâches séquentielles et interdépendantes. Elle permet de distinguer les tâches critiques des non critiques, en sachant qu’il n'est pas nécessaire de les terminer pour pouvoir en commencer de nouvelles. Le principe est de créer un plan d'action clair, pour éviter les goulots d'étranglement.

  • Le CCPM : la gestion de projet en chaîne critique

    Elle met l'accent sur les personnes et les éléments dont vous avez besoin pour mener à bien votre projet : équipes, applications, infrastructures... Elle est similaire au CPM, à la différence près que l’ordre est inversé.

  • La méthode Kanban

    Elle a été développée par Taiichi Ohno, ingénieur chez Toyota, pour améliorer l'efficacité de la production. Elle se base donc sur le principe du lean et le workflow s'inspire de celui d'une chaîne de production, où chaque tâche passe par différentes phases.

  • EXtreme Programming (XP)

    C’est un moyen d'améliorer la qualité des projets logiciels. Cette méthode projet est souvent utilisée lorsque les exigences ne sont pas complètement fixées ou changent fréquemment. Elle utilise des cycles de développement courts et des versions multiples.

  • La méthode lean

    Elle vise à obtenir plus, avec moins de ressources. En éliminant le gaspillage, vous augmentez ainsi la valeur des projets et des processus de production. Les applications dans le cadre des logiciels ont donné un nouveau sens à l'approche lean, voyant notamment émerger le prototypage rapide, le retour d'information des utilisateurs finaux, sans oublier une livraison plus rapide.

  • Six Sigma

    Elle est utilisée pour minimiser le risque d'erreurs et améliorer la qualité des projets, en optimisant continuellement les processus. Les mots-clés qui caractérisent cette méthode de projet sont la qualité et la stabilité des résultats.

  • PRINCE2

    Abréviation de PRojects IN Controlled Environments, ou projets dans un environnement contrôlé, cette méthode a été créée par le gouvernement britannique pour développer ses projets informatiques. Il s'agit d'une méthode assez traditionnelle, similaire à Waterfall, qui divise les projets en différentes phases.

La gestion de projet avec Teamleader Orbit

Teamleader Orbit simplifie la gestion et la planification des projets. Par exemple, la possibilité de glisser-déposer permet de savoir immédiatement qui est disponible pour travailler sur un projet. Cela vous aide aussi à prévoir votre capacité à venir. Vous pouvez ainsi maintenir un équilibre parfait entre profit et orientation client.

Une fois le devis approuvé, Teamleader Orbit incorpore automatiquement dans le projet les heures et les matériaux qui y sont mentionnés. Votre planification est donc immédiatement prête et vous savez aussi quelles personnes déployer, à quel endroit. De son côté, le tableau de bord des projets facilite également leur suivi : il vous indique à tout moment quels sont ceux en danger, afin que vous puissiez prendre des mesures immédiates. Et grâce au tableau Kanban, vos clients ont aussi un aperçu permanent de l'avancement de leur projet.

Vous rêvez de pouvoir gérer vos projets sans la moindre difficulté ? Alors demandez votre démo gratuite de Teamleader Orbit !